L’abandon confiant à Dieu – Première partie

Dès l’Ancien Testament, puis dans le Nouveau Testament, nous sommes exhortés à nous abandonner avec confiance à Dieu.

Puisque l’abandon confiant à Dieu nous est présenté comme une nécessité, il semble important de clarifier un certain nombre de points :
• En quoi cela consiste-t-il précisément ?
• Pourquoi s’abandonner à Dieu ?
• Quelles sont les difficultés que nous rencontrons qui nous empêchent de nous abandonner avec confiance en Dieu ?
• Comment pourrions-nous essayer de surmonter ces difficultés ?

Le plan de Dieu : pourquoi faire confiance à Dieu

Je vous propose tout d’abord de nous remémorer le plan de Dieu

Le plan de Dieu, tel qu’il nous est rappelé par Saint Irénée de Lyon, est de nous offrir la vie éternelle par la participation à Son incorruptibilité et à Sa vie trinitaire. Dieu veut faire don à l’homme de l’incorruptibilité divine. Dieu nous appelle, dans l’Esprit-Saint, à participer à sa Vie d’Amour Trinitaire pour l’Eternité.

Dieu veut, en créant l’homme, non un être qui soit un robot, mais un partenaire au sens plein du terme, à son image et à sa ressemblance. Le Don de Dieu implique donc que l’homme se livre dans la liberté.

Dieu, par le don de la liberté qu’il offre à l’homme, le rend capable de changer la relation de nécessité qui le rattache originellement à Lui, en alliance librement conclue.

C’est donc à une alliance, acceptée par nous dans un acte volontaire, de totale liberté, que Dieu nous appelle.

L’alliance est un mot très fort. Il implique relation d’union, d’amour, de fidélité, de confiance, de respect mutuel.

Dès l’Ancien Testament, nous sommes continuellement appelés à nous fier à Dieu, à Lui faire confiance :

Ps. 5:12
« Tous ceux qui se confient en toi se réjouiront, ils chanteront de joie à toujours, et tu les protègeras ».

Ps. 18:31
« Il est un bouclier à tous ceux qui se confient en lui »

Psaume 23
L’Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages,
Il me dirige près des eaux paisibles.
Il restaure mon âme,
Il me conduit dans les sentiers de la justice,
A cause de son nom.
Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort,
Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi.
Ta houlette et ton bâton me rassurent.
Tu dresses devant moi une table,
En face de mes adversaires ;
Tu oins d’huile ma tête,
Et ma coupe déborde.
Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront
Tous les jours de ma vie,
Et j’habiterai dans la maison de l’Éternel
Jusqu’à la fin de mes jours.

Ps. 34:8 ; Ps. 40:5 ; Ps. 84:13
« Bienheureux l’homme qui se confie en lui ». — « Bienheureux l’homme qui a mis en l’Éternel sa confiance » — « Bienheureux l’homme qui se confie en toi »

Ps 37:3-7
« Confie-toi en l’Éternel… Remets ta voie sur l’Éternel et confie-toi en lui… Demeure tranquille, appuyé sur l’Éternel, et attends-toi à lui… »,

Psaume 62
2 Oui, à Dieu mon âme en paix s’abandonne, de lui vient mon secours.
3 Oui, il est mon rocher et mon salut ; il est ma forteresse: je ne serai pas tout à fait ébranlé.
6 Oui, ô mon âme, à Dieu abandonne-toi en paix ; car de lui vient mon espérance.
7 Oui il est mon rocher et mon salut il est ma forteresse : je ne chancellerai point.
8 Sur Dieu reposent mon salut et ma gloire ; le rocher de ma force, mon refuge, est en Dieu.

Ps. 125:1
« Ceux qui se confient en l’Éternel sont comme la montagne de Sion, qui est inébranlable, qui demeure à toujours ».

Proverbes 3, 5-6
« Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ton intelligence; reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers. »

Ecclesiastique 2,6 :
« Mets en Dieu ta confiance et il te viendra en aide, suis droit ton chemin et espère en lui. »

Jérémie 17, 7-8
« Béni soit l’homme qui met sa confiance dans le Seigneur, dont le Seigneur est l’espoir. Il sera comme un arbre planté au bord des eaux, qui étend ses racines vers le courant : il ne craint pas la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert ; il ne redoute pas une année de sécheresse, car elle ne l’empêche pas de porter du fruit. »

Toutes ces paroles nous disent pourquoi faire confiance à Dieu.
Quand nous nous fions à Lui, Dieu nous prend totalement en charge : Il nous protège ; Il nous garde en sécurité ; ll pourvoit à tous nos besoins. Et ainsi, nous connaissons la paix et le bonheur.

Et cet être à qui nous nous confions ainsi, n’est pas une abstraction, il n’est pas non plus un objet d’étude théologique, pas plus que la représentation subjective d’un dieu personnel que chacun se construit.

Non. Très concrètement, de manière très réelle :
• Dieu nous aime comme une mère : « Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point. » (Esaïe 49:15).
• Dieu aime Son peuple comme un homme aime sa femme : « Car ton créateur est ton époux : L’Eternel des armées est son nom ; Et ton rédempteur est le Saint d’Israël : Il se nomme Dieu de toute la terre. » (Esaïe 54:5).
• Dieu nous garde comme la prunelle de Son œil : « Garde-moi comme la prunelle de l’œil; Protège-moi, à l’ombre de tes ailes » Psaumes 17:8 ; Deutéronome 32:10
• Dieu nous aime comme un Père aime ses enfants : « Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes. » (1 Jean 3:1a). Quand Jésus apprend à ses disciples comment prier, Il leur dit qu’Il faut considérer Dieu comme son Père : « Voici donc comment vous devez prier : Notre Père qui es aux cieux ! … » (Matthieu 6:9).

Dieu nous aime d’une manière incroyable, inconcevable pour nos intellects et Il ne veut que notre bien. Comment alors ne pas s’abandonner avec confiance à Dieu, quand il nous est dit comment et à quel point Il nous aime !

Alors, pourquoi nous défions-nous de Dieu ? Pourquoi résistons-nous à son appel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*